Home / CEMUR

CEMUR

CEMUR( Coopération Europe Maghreb des Université en Réseau), est un « réseau composé d’universités ou d’établissements autonomes d’enseignement supérieur ».L’idée originaire retenue lors de la création de CEMUR est la mise en place de projets porteurs de savoir-faire autour d’une véritable expertise dans les 3 domaines que sont la Formation, la Recherche et les incubateurs.

Chaque projet s’appuie sur CEMUR comme réseau de compétences à partir d’une mise en commun des connaissances.Les actions de ces projets sont évaluées et les résultats  diffusés.Les membres actifs de CEMUR sont actuellement au nombre de 20(Assemblée Générale de Annaba le 26 avril 2009) :

Université du Havre (France)

Université de Nouakchott (Mauritanie)

Université de Caddi Ayadd de Marrakech (Maroc)

Université de Aïn Chok de Casablanca (Maroc).

Université de Sfax (Tunisie)

Université Mentouri de Constantine (Algérie)

Université Badji Mokhtar – Annaba (Algérie)

Université de Monastir (Tunisie)

Istitut Supérieur des Etude Technologiques de Sousse (Tunisie)

Université de Grenoble 2 (France)

Université de SOUSSE (Tunisie)

Université 7 Novembre Carthage Tunis (Tunisie)

Université de GUELMA (Algérie)

ENSET d’ORAN (Algérie)

Université Hassan II Mohammadia (Maroc)

Université Ben Badiss de Mostaganem (Algérie)

Université Abdelmalek Saädi de Tanger (Maroc)

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès (Maroc)

Université Moulay Ismail de MEKNES (Maroc)

Université ibn Zohra, Agadir (Maroc)

La 3ème Rencontre CEMUR en juin 2001 à Marrakech était l’aboutissement d’une réelle volonté de coopération exprimée lors de la création de ce réseau au Havre en novembre 1999. Les rencontres 2002 au Havre, 2003 à Nouakchott, 2004 à Sfax, 2005 à Casablanca, 2006 au Havre, 2007 à Monastir, 2008 à Annaba , et 2009 à Marrakech ont démontré la pérennité et la nécessité de la coopération au sein de CEMUR.Grâce à cette coopération, CEMUR est aujourd’hui reconnu par des instances internationales .

CEMUR a opté pour une coopération « équitable » entre les universités du sud et nord du bassin méditerranéen.

Pour chacun des partenaires du réseau CEMUR, l’ouverture vers d’autres régions du monde  est une nécessité pour le rayonnement de son enseignement supérieur et de sa recherche.Le grand projet du futur de CEMUR est de se positionner au niveau des grands réseaux scientifiques spécialisés dans des domaines pointus tels que le génie logistique, le transport intelligent,  les systèmes complexes, les plus importants réseaux de recherche et de tracer sa place parmi les universités maghrébines.

6 symposiums ont consacrées à l’élaboration et la mise en place d’un Master « Génie Logistique » commun aux universités de CEMUR. La réussite de ce MASTER s’appuie sur les ressources des différents établissements partenaires.

L’objectif principal de la rencontre est de prolonger la coopération, largement développée au sein de  CEMUR entre le « Nord et le Sud », dans un domaine de « pénurie » pour répondre aux besoins locaux par une réflexion autour d’un projet de Master fédéré sous l’égide du CEMUR.

L’Université de Mostaganem a abrité une Assemblée Générale du Réseau Universitaire CEMUR les 14 et 15 Janvier 2012. En marge de cette AG, CEMUR a organisé une rencontre scientifique sur le thème  « La mondialisation et la coopération universitaire  ».

Conformément aux statuts, M. Mohammad Salah Eddine SEDDIKI, a été élu à l’unanimité  président de CEMUR.

M. Camille GALAP  et M. Abdellatif BENABDELHAFID  ont été réélus à l’unanimité respectivement  trésorier et secrétaire général de CEMUR.

Trois vice-présidents ont été élus, il s’agit :

– Mme Aïcha DERDOUR (Algérie )

– M. Mourad ABED (France)

– M. Mohammad  MARZAK (Maroc)

Des recommandations ont été faites par le nouveau président :Professeur Mohammed  M’hamed Salah Eddine  SEDDIKI :

  • Mise en place d’un bureau CEMUR   dans chaque Université membre du bureau .
  • Diversification des thématiques et Axe de recherche du réseau